La Pensée d'Antoine de La Garanderie (1920-2010)

La Pensée d'Antoine de La Garanderie (1920-2010)

Réunion du Groupe de recherche Université Catholique d'Angers du 10/11/20017

Compte Rendu de la Réunion du 10.11.17 par Jean-Pierre Gaté

Présents : Jean-Pierre Gaté, Renaud Hétier, Odile de La Garanderie, Thierry de La Garanderie, Pierre Usclat.

  1. Informations diverses

   Publication de Pour une pédagogie de l’intelligence, Bayard-Compact. Un exemplaire a été adressé par Jean-Pierre à Jean-Yves Lévesque, Nathanaël Wallenhorst (pour recension) et Philippe Meirieu.

   L’ouvrage a été adressé par l’éditeur, par l’intermédiaire de Thierry, à différents médias et organes de presse (Télérama, SH, France Culture, Monde de l’éducation, etc.). Pour l’instant rien n’est encore paru en terme d’annonce.

   Du côté de l’UCO : Jean-Pierre Insiste pour que nous disposions d’un fichier de présentation à destination de nos différents réseaux (BU, chercheurs UCO, CREN, AECSE, APPSO, ISFEC…). Thierry demande à Bayard s’ils peuvent le faire et nous tient au courant. Il est important que l’UCO se mobilise aussi pour faire connaître cette publication.

   Publications récentes :

  • De Renaud Hétier : Créer un espace éducatif avec les contes merveilleux. Comment penser le conflit. Edition Chroniques sociale, 2017.
  • De Pierre Usclat & Jean-Pierre Gaté : Approche ergologique d’une activité d’enseignement apprentissage. Vers un agir pédagogique en dialogue. Revue Penser l’éducation, n°40, 2017.

   Réunion du comité de rédaction de la revue Educatio :

   Prévue le 8 ou 15 décembre à l’UCO. Odile confirme la date à Jean-Pierre pour réservation d’une salle.

   Si cette proposition est acceptée par le comité, Pascale Toscani serait invitée à y participer compte tenu de l’orientation du numéro en projet (autour des neurosciences).

 

  1. Projet Présence et Numérique en éducation

     * Exposé de Thierry sur l’ouvrage de Renaud Hétier, L’éducation entre présence et médiation, paru chez l’Harmattan.

      Un texte suivra pour faire mémoire de cette recension. Quelques points retenus de cette prise de parole : une approche de la relation très stimulante, portée par une exigence remarquable d’humanité et d’accueil de l’autre. L’enjeu est de redonner sens au geste éducatif dans un contexte d’individualisme. On ne peut se construire que par et dans la relation avec l’autre. Il s’agit d’apprendre à être avec, que l’enfant intègre ce « soi-même » à partir de la relation. Toute la difficulté du pédagogue est de faire vivre cette relation et de savoir se retirer pour que l’enfant trouve son « sens d’être ». Cette articulation, cette dialectique entre présence et absence, est aussi une éthique.  Comment permettre à l’autre d’être soi-même grâce au dialogue (cf. p.125).

 

    *Par rapport à notre projet orienté vers le numérique : l’enfant face à la machine est dans une connexion abstraite. Il s’agit donc de ré-initier l’enfant à la nécessité de la relation. Dans l’activité numérique, le risque est que l’enfant soit isolé et ne sache pas faire l’expérience de la solitude (laquelle, contrairement à l’isolement, est toujours vécue dans un imaginaire relationnel). En présence de l’objet, l’enfant doit (re)trouver prise et maîtrise, au lieu d’être capté par lui. Cette logique larvée de la captation par l’objet numérique est aliénante. Une liberté peut être retrouvée par un mouvement d’intériorisation : place et priorité aux projets de sens de l’enfant face à des objets ou des situations qui pourraient les induire !

 

      *Exposé de Jean-Pierre sur la recension de Jean-Yves Lévesque. Un texte est joint au présent compte-rendu, qui résulte de ce que Jean-Pierre retient d’essentiel de cette recension pour notre recherche. Le dossier de Jean-Yves sera précieux également quand viendra le moment de publier, car il faudra s’appuyer aussi sur ce type de travaux (dans un registre plus psychopédagogique).

 

 

     3.   Perspectives et prochaines dates de réunion 

  • Vendredi 22 décembre 2017/10h00: présence de Raphaël Hamard à notre réunion ce qui implique un ordre du jour spécial.
  1. Présentation par Pierre et Jean-Pierre de l’état d’avancement de la recherche sur Ergologie et Dialogue pédagogique. Poursuite l’après-midi avec Pierre et Jean-Pierre.
  2. La question du virtuel: Renaud nous éclaire à partir de sa lecture de l’ouvrage de Pierre Levy et de ses propres travaux en la matière.
  • Vendredi 16 février 2018/10h00
  1. Thierry abordera la pluralité du geste d’attention (en lien avec notre problématique)
  2. Pierre nous parlera d’un ouvrage qui donne à penser : L’homme nu. La dictature invisible du numérique de Marc Dugain et Christophe Labbé, 2016.

 



17/11/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres